Microscope optique et microscope electronique

Le colposcope a été trouvé par Hans Hinselmann en l'an mil neuf cent vingt-cinq. Il existe ensuite un appareil de recherche gynécologique qui agit et se comporte également pour un microscope, ce qui signifie que grâce à la lentille intégrée, il permet au médecin compétent d’examiner véritablement les organes reproducteurs de la femme.

Il est spécialement conçu pour examiner la vulve, le vagin, le canal inférieur du col utérin et le col utérin lui-même. Cet appareil permet, pendant quelques minutes seulement, de reconnaître si un organe féminin donné présente un risque de maladie, s'il présente des modifications cancéreuses ou peut-être pas leurs traces. Le cancer est actuellement la plus grande maladie humaine. Malgré les progrès de la médecine aux temps modernes, il est pratiquement impossible de la traiter si elle est détectée trop tard. Par conséquent, en plus des tests gynécologiques standard qui ne sont pas uniformes pour détecter le stade précoce des changements néoplasiques, un certain nombre de nouveaux tests sont en cours, tels que la cytologie, par exemple. Bien que ce soit une déclaration qu'au moins soixante dix pour cent peuvent détecter un cancer. La colposcopie, réalisée à l'aide d'un outil appelé colposcope, est beaucoup plus puissante puisqu'elle offre plus de 90% des possibilités de détecter un cancer à ses débuts. Pourquoi est-ce si important? Cependant, étant donné que, dans le premier stade, le plus petit des changements néoplasiques, il est curable à cent pour cent, et que plus le stade est avancé, moins la chance du patient de se rencontrer. Difficile dans la zone des médicaments et des spécialistes en gynécologie et en cancer des organes génitaux de la femme affirment qu’il est utile de lier les deux méthodes de test, c’est-à-dire de réaliser un examen cytologique et un test du colposcope. Eh bien, c’est facilement une garantie à cent pour cent de la détection rapide du cancer et une certitude pratiquement certaine de son traitement. C'est pourquoi il vaut la peine de mener des recherches au moins une fois par trimestre.