Science de la caisse enregistreuse

Le contribuable a le devoir de planifier la soi-disant base sur le montant fiscal. Il est important de le faire soi-même ou d'attirer l'attention sur le service. La caisse enregistreuse du magasin doit garder en mémoire la base de données de produits programmée, qui détermine, entre autres, le nom des matériaux individuels et des services vendus par l’entrepreneur. Les noms dits sont imprimés à la fois sur l'original et sur la copie du reçu fiscal.

https://neoproduct.eu/fr/vivese-senso-duo-shampoo-une-solution-efficace-au-probleme-de-la-perte-de-cheveux/

Malheureusement, la loi est dans la dernière forme non spécifiée à la fin, afin de ne pas poser de difficultés aux utilisateurs de caisses enregistreuses. Beaucoup d'entre eux ne veulent pas d'une base de biens très étendue, mais souhaitent en même temps éviter les problèmes avec le bureau des impôts. Le bureau des impôts peut indiquer des erreurs dans la programmation de la caisse enregistreuse, lorsque les noms des produits ou services proposés ne seront pas complètement spécifiés.

Lors de l'introduction d'une entreprise dans la base de données de produits, il convient de compter sur les capacités matérielles de la caisse enregistreuse fiscale. Les modèles individuels de caisses enregistreuses comportent un nombre différent de caractères pouvant être saisis. Le ministre des Finances indique que chaque description du produit ou service utilisé doit être accompagnée de son identification. Des conditions trop générales ne répondent pas aux exigences légales pour devenir une caisse enregistreuse de marchandises.

Les problèmes liés à la capacité de la base de produits, y compris les services fiscaux de la caisse enregistreuse, concernent particulièrement les entrepreneurs qui proposent de nombreux produits ou offrent des services différenciés. Plus ils ont de produits et d’aide, plus il ya de travail à planifier dans la base commerciale et plus la capacité souhaitée de la base fiscale de la caisse enregistreuse. Comme nous le savons, l'ordonnance du 14 mars 2013 sur les caisses enregistreuses stipule que "le reçu doit notamment contenir le nom du bien ou du service permettant son identification spécifique". Cela crée une élimination des situations dans lesquelles les contribuables donneront des noms de nombres spécifiques de produits / services, mais pas des noms de produits / services unitaires.

En résumé, lors de la création du produit de base de la caisse enregistreuse, il convient de se familiariser avec les quelques nuances de cette idée, et surtout avec les exigences légales. L'échec notoire à s'y conformer, le contrôle du bureau des impôts, s'est certainement formé avec des conséquences difficiles que tout entrepreneur préférerait éviter. Les réglementations applicables aux entreprises de taille moyenne sont un peu moins restrictives, par exemple dans le cas des magasins locaux, qui ne doivent pas spécifier précisément le nom des produits proposés. taxe pour un produit spécifique.